Accéder au contenu principal

La fixation du loyer dans un bail de location à Grenoble

La loi ALUR a introduit de nombreuses règles de fixation du loyer pour un bail de résidence principale dans les villes situées en zone tendue. C'est notamment le cas pour un bail situé à Grenoble, qui doit respecter de nombreuses contraintes concernant la fixation et l'encadrement du loyer. 

La réglementation sur les loyers est plus contraignante en zone tendue

Pour rappel, les zones tendues correspondent aux 28 agglomérations ou 1 149 communes dans lequel l’offre de logements est insuffisante (difficultés d’accès au logement, niveaux élevés de loyers). Ces zones ont principalement été déterminées afin d’y fixer des règles différentes en matière 

Grenoble se situe en zone tendue. La fixation du loyer est donc soumise à des règles particulières

Grenoble: l'encadrement des loyers limité en cas de changement de locataire

Le décret n° 2016-1040 du 29 juillet 2016 limite la capacité du bailleur à augmenter le loyer lors du changement de locataire: 
“Lorsqu’un logement vacant fait l’objet d’une nouvelle location, le loyer du nouveau contrat de location ne peut excéder le dernier loyer appliqué au précédent locataire.”
Le loyer défini dans le nouveau contrat de bail ne peut donc excéder le loyer appliqué au précédent locataire. Le contrat doit d’ailleurs faire mention : 
  • du montant du dernier loyer acquitté par le précédent locataire, 
  • de la date de versement et 
  • de la date de la dernière révision du loyer.
Le loyer peut néanmoins faire l’objet d’une révision de loyer si aucune révision de loyer n’est intervenue au cours des douze mois précédant la conclusion du nouveau bail de location.

Notre formulaire de rédaction de bail en ligne vous guide pas à pas à travers les différentes étapes de la rédaction du bail. Vous rédigez facilement votre contrat de location à Grenoble conforme à la loi ALUR.
Démarrer la rédaction

Les premières locations et les logements inoccupés depuis plus de 18 mois échappent aux règles sur l'encadrement des loyers

La signature d’un bail pour une première location ou pour un logement demeuré non loué pendant au moins 18 mois permet d’échapper à cette règle. Dans ce cas, la fixation du loyer est libre dans la limite du loyer de référence majoré. A ce jour, aucun loyer de référence majoré n’a été défini pour Grenoble. Dans l’attente de la publication du décret préfectoral de contrôle des loyers pour Grenoble, la fixation du loyer est donc libre.

Réaliser des travaux d’amélioration permet d'échapper partiellement à l'encadrement 

Le bailleur qui a réalisé des travaux d’amélioration ou de mise en conformité avec les caractéristiques de décence peut procéder à une augmentation de loyer d’un montant maximum correspondant à 15 % du coût des travaux (TTC). Si les travaux d’amélioration datent de moins de 6 mois et que leur montant correspond au moins à la dernière année de loyer, celui-ci peut même être librement réévalué. 

La réévaluation pour sous-évaluation manifeste est la dernière exception à l'encadrement des loyers

Le bailleur qui estime que le loyer appliqué au précédent locataire était sous-évalué peut procéder à une ”réévaluation pour sous-évaluation manifeste”. Dans ce cas, 
  • le bailleur doit déterminer un loyer moyen habituellement constaté dans le voisinage pour des logements comparables (le “loyer moyen”);
  • l’augmentation de loyer maximum se calcule ainsi : 50% x (le loyer moyen - le loyer précédent)
Les références utilisées par le bailleur pour déterminer ce loyer moyen doivent impérativement être jointes au contrat de bail. 

La réévaluation pour sous-évaluation manifeste lors du renouvellement du

Lorsqu’il ne s’agit pas de la signature du bail avec un nouveau locataire mais d’un renouvellement de bail avec le locataire actuel, le loyer du nouveau bail ne peut excéder le loyer convenu lors du précédent bail. Seule exception possible : si le loyer est « manifestement sous-évalué ». 

Comment réévaluer le loyer pour sous-évaluation manifeste? 

  • Le bailleur doit proposer au locataire, au moins six mois avant le terme du contrat de bail en cours, un nouveau loyer fixé par « référence aux loyers habituellement constatés dans le voisinage pour des logements comparables ». Les logements comparables servant à la détermination du loyer de référence sont situés soit dans le même groupe d’immeubles, soit dans tout autre groupe d’immeubles comportant des caractéristiques similaires et situé dans la même zone géographique. 
  • En cas de désaccord ou à défaut de réponse du locataire quatre mois avant le terme du contrat, l’une ou l’autre des parties saisit la commission départementale de conciliation de l'Isère. 
  • A défaut d’accord constaté par la commission, le juge doit être saisi avant le terme du contrat, sans quoi le contrat de bail est reconduit aux conditions antérieures du loyer, éventuellement révisé. C’est-à-dire que le loyer du nouveau bail renouvelé demeure inchangé.
Important : En cas de réévaluation pour sous-évaluation manifeste, les références utilisées pour déterminer les loyers du voisinage pour des logements comparables doivent être annexées au contrat de bail.

La réévaluation pour sous-évaluation manifeste permet-elle d'augmenter le loyer de façon illimitée?

Comme pour la réévaluation de loyer en cas de changement de locataire, le bailleur doit déterminer un loyer moyen habituellement constaté dans le voisinage pour des logements comparables (le “loyer moyen”). 
L’augmentation de loyer maximum ne peut excéder la plus élevée des deux limites suivantes
  • 50% x (le loyer moyen - le loyer précédent). 
  • 15 % du coût réel (TTC) des travaux d’amélioration ou de mise en conformité que le bailleur aurait réalisé depuis la signature du contrat de bail initial.

La réévaluation du loyer est un processus progressif 

La hausse du loyer convenue dans le cadre du bail renouvelé s’applique 
Ces informations sont également des mentions obligatoires devant figurer au contrat de bail renouvelé.
Pour plus d’informations : 

Grenoble: la réglementation sur le contrat de bail

Rédaction du bail à Grenoble : ce qu’il faut savoir en termes de zone tendue, de contrôle des loyers, de plafond des honoraires et de zone d’état des risques.

Le préavis du locataire à Grenoble

Le locataire à Grenoble bénéficie du délai de préavis réduit propre aux zones tendues, instauré par la loi ALUR. Il doit impérativement invoquer le motif dans son courrier de résiliation.

Noter cette page

Publié le 22/11/2016 (dernière mise à jour: 02 décembre 2016 14h 26min 33s)

Character

Besoin d'un contrat de location ? Démarrer la rédaction

LeBonBail met à disposition un outil d’assistance à la rédaction de bail présentant et expliquant l’ensemble des options mises à sa disposition par la loi.

Lebonbail fr fr 300 300
© 2016 LeBonBail
design by twinn