Accéder au contenu principal

Ai-je le droit d'installer une climatisation dans mon logement en location ?

Vous êtes locataire de votre logement et vous souhaitez installer un système de climatisation dans votre appartement ou votre maison. Devez-vous prévenir le propriétaire ? Celui-ci peut-il s’opposer à l’installation d’une clim ? 

Il fait chaud. Pour protéger votre logement de la chaleur, vous envisagez d’installer un système de climatisation. C’est une idée, mais vous n’êtes pas propriétaire de votre logement. Faut-il prévenir le propriétaire ou bailleur ? Peut-il s'opposer au projet du locataire ? Est-il tenu de financer tout ou partie de l’installation ? 

Quels travaux peut-on réaliser en location sans l’accord du propriétaire ? 

Dans un logement en location, il est possible de réaliser quelques travaux sans demander l’accord du propriétaire bailleur. Par exemple repeindre les murs ou changer le papier peint, changer la moquette et la remplacer par du lino. Dans tous les cas, il convient en premier lieu de relire le contrat de location, et de bien vérifier comment celui-ci formule l’état dans lequel doit être rendu le logement au terme de la location. 

Le contrat de location précise généralement que le logement doit être rendu dans le même état que ce qui est indiqué dans l’état des lieux. S’il est précisé que les murs sont peints en blanc, mieux vaut donc les rendre en blanc, ce qui ne n’empêche pas le locataire de les avoir peint de sa couleur préférée durant son séjour. 

On conseille généralement au locataire qui souhaite faire des aménagements dans son logement : 

1) d’en parler au propriétaire bailleur, 

2) de privilégier des éléments démontables (papier peint magnétique, parquet retirable, etc.). 

Il va sans dire que tout ce qui transforme le logement, comme abattre une cloison, créer une ouverture ou poser une fenêtre ne peut se faire qu’avec l’accord du propriétaire bailleur. Si celui-ci accepte, cela ne veut pas dire qu’il doive financer les travaux. Le locataire les prend à sa charge ou n’entreprend pas les transformations.

Faut-il l’accord du propriétaire pour installer la clim dans son logement ? 

L’accord du propriétaire bailleur est indispensable si le locataire souhaite installer un système de climatisation dans son appartement ou sa maison. Tout simplement parce que l’installation nécessite des travaux importants, susceptibles de modifier la structure du logement. 

Si le locataire souhaite entreprendre l’installation d’une climatisation, il lui est recommandé de faire sa demande par écrit. Par mail ou par courrier simple. L’accord du propriétaire-bailleur doit également être reçu par écrit, ceci afin d’éviter tout litige à l’avenir. 

La réception de l’accord peut nécessiter du temps dans le cas d’un appartement en copropriété, où le propriétaire bailleur doit demander l’autorisation aux autres copropriétaires, voire au syndic. Dans le cas d’une maison individuelle, l’attente sera probablement moins longue, mais le propriétaire bailleur devra toutefois déposer une déclaration de travaux en mairie. 

Qui finance l’installation de la clim dans le logement en location ? 

Si le locataire souhaite faire installer la climatisation dans son logement, il peut demander au propriétaire bailleur de financer tout ou partie de l’installation, ou de lui rembourser les frais engagés. La climatisation représente en effet une plus-value intéressante pour le logement. 

Toutefois, le propriétaire bailleur est libre de ne pas financer l’installation, même s’il a donné son accord. Le locataire aura le choix : soit il règle lui-même les travaux d’installation (dans le cas où il compte rester durablement dans le logement), soit il renonce à son projet. 

Comment installer la clim sans l’accord du propriétaire ? 

Le propriétaire bailleur a refusé l’installation d’un système de climatisation dans le logement, mais il fait toujours chaud… Il existe heureusement des climatiseurs mobiles, que l’on peut installer sans que cela nécessite de travaux. Et qui n’ont donc pas besoin de l’accord du propriétaire bailleur. 

Ces climatiseurs mobiles sont des petits caissons sans gaine d’évacuation qui fabriquent de l’air frais à partir de l’évaporation. L’air chaud est capté par la machine, l’eau le rafraîchit par évaporation et l’air frais est diffusé dans la pièce. De taille relativement modeste, le climatiseur mobile sans gaine peut être déplacé d’une pièce à l’autre selon les besoins. C’est une solution très économique (on en trouve à partir de 100 €) et adaptée aux petites pièces (jusqu’à 30 m2). En outre, sa mise en route est simple et il est utilisable immédiatement après l’achat. 

On peut également opter pour un climatiseur mobile muni d’une gaine d’évacuation. L’air chaud capté est évacué par la gaine, qui le renvoie vers l’extérieur, par une fenêtre ou une porte. Cela nécessite que la pièce où se trouve le climatiseur soit muni d’une ouverture vers l’extérieur. Par rapport au climatiseur sans évacuation, il peut rafraîchir des pièces beaucoup plus grandes.

Mais il coûte également beaucoup plus cher (environ 500 €) en plus d’être un peu moins pratique, même s’il reste assez simple d’utilisation. 

Les climatiseurs mobiles ont en outre l’avantage de rester avec le locataire lorsque celui-ci quitte les lieux. Il pourra les installer dans son nouveau logement. Sans demander l’accord du propriétaire.

Noter cette page

Publié le 18/08/2022

Besoin d'un contrat de location ? Démarrer la rédaction

LeBonBail met gratuitement à disposition un outil d’assistance à la rédaction de bail présentant et expliquant l’ensemble des options mises à sa disposition par la loi.

© 2022 LeBonBail
design by twinn