Accéder au contenu principal

Installation d'une climatisation : quelles sont les règles à suivre ?

Et si vous installiez une clim dans votre logement ? C’est une idée intéressante, mais elle implique de bien connaître la réglementation en vigueur. Normes d’installation, sécurité, environnement, voisinage, rien ne peut être laissé au hasard.

Installer un système de climatisation à son domicile obéit à une réglementation très forte. La climatisation est en effet un procédé peu écologique : cela produit du gaz à effet de serre (contribuant au réchauffement climatique), cela nécessite beaucoup d’électricité (et donc d’énergie nucléaire) et l’un des produits utilisés (le gaz frigorigène) est un nocif et polluant. 


Pour toutes ces raisons, il convient d’éviter les abus et de maîtriser l’utilisation de la climatisation. De nombreuses normes ont été mises en place afin que les systèmes et appareils de climatisation consomment le moins d’énergie possible et soient respectueux de l’environnement.

Confier l’installation de votre clim à un professionnel agréé

L’installation d’un système de climatisation dans un logement doit être réalisée par un professionnel agréé par l’ADEME. Il est interdit d’installer soi-même une climatisation (sauf s’il s’agit des petits climatiseurs mobiles). 


L’installateur auquel vous aurez fait appel doit être titulaire d'une attestation spécifiant qu’il est habilité à installer une climatisation. Ce professionnel doit notamment justifier qu’il est titulaire d’une attestation d'aptitude fluides frigorigènes. Ce gaz est un produit qui permet de stabiliser le froid dans un système de climatisation. Il est réputé dangereux pour l'environnement et pour la santé. L’attestation d'aptitude fluides frigorigènes est à renouveler tous les cinq ans.


Il est également recommandé de faire appel à un installateur certifié RGE afin de bénéficier des aides de l’Etat. 

Faire entretenir régulièrement votre clim

Le système de climatisation installé à votre domicile doit faire l’objet d’un entretien régulier. Le premier entretien doit être réalisé un an après l’installation. Ensuite, cet entretien est réalisé tous les cinq ans. Il va sans dire qu’il doit être réalisé par un professionnel agréé détenteur d’une attestation d'aptitude fluides frigorigènes. 

Respecter les normes européennes en matière de clim

L’installation d’un système de climatisation à son domicile doit respecter les normes imposées par l’Union Européenne dans le cadre de la lutte pour le réchauffement climatique. Le Energy Related Product, une directive appliquée depuis 2013, impose que les climatiseurs (de même que les chauffages) doivent posséder une étiquette qui précise :  

  • la puissance de l’appareil, exprimée en kilowatt,

  • la consommation énergétique de l’appareil,

  • le niveau de bruit provoqué par l’appareil à l’intérieur du logement et à l’extérieur, exprimé en décibels,

  • le coefficient de performance saisonnier de l’appareil (ou SCOP, Seasonal Coefficient Of Performance),

  • le taux de rendement énergétique saisonnier (ou SEER, Seasonal Energy Efficiency Ratio).

Respecter la réglementation environnementale en matière de clim

La norme RE 2020, mise en place au 1er janvier 2020, remplace la réglementation thermique RT 2012. Ces réglementations sont destinées à améliorer la performance énergétique des bâtiments (et leur confort) tout en diminuant leur impact sur l’environnement (généralement appelé empreinte carbone).  


En ce qui concerne la climatisation, la norme RE 2020 impose aux climatiseurs installés dans les logements une faible consommation d’énergie primaire. Les bâtiments dont le bilan thermique annuel ne dépasse pas les 50 kWhEP/m² (nombre de kilowatts/heure d’énergie primaire consommés par mètre carré) sont classés en catégorie A, c'est-à-dire la première place.

Attention au bruit de la clim

Les systèmes de climatisation ont un énorme défaut : ils sont bruyants. Ils sont généralement composés de deux éléments, un en intérieur et l’autre en extérieur. C’est ce dernier qui, par le bruit qu’il génère, peut indisposer vos voisins. 


Il faudra donc faire le choix d’un système de ventilation qui génère le moins de bruit possible. Veillez à bien souligner cette demande auprès du professionnel agréé qui viendra installer votre climatiseur. Des normes précises ont été fixées pour estimer les nuisances sonores : A partir de 50 décibels, un bruit continu peut générer de la fatigue et du stress. 


Il convient donc de choisir un système qui génère 30 décibels ou moins. Il est possible par ailleurs d’installer un caisson qui étouffe la nuisance sonore. Il faut se renseigner auprès de l’installateur à propos de cette option.


Noter cette page

Publié le 06/09/2022

Besoin d'un contrat de location ? Démarrer la rédaction

LeBonBail met gratuitement à disposition un outil d’assistance à la rédaction de bail présentant et expliquant l’ensemble des options mises à sa disposition par la loi.

© 2022 LeBonBail
design by twinn