Accéder au contenu principal

Exode des franciliens : quelles régions les attirent le plus ?

Les habitants d’Ile de France lorgnent de plus en plus vers la province pour s’y installer. La région parisienne aurait-elle perdu de son attractivité ? Devra-t-elle composer avec une nouvelle donne dans le monde du logement ?

C’est l’un des effets indirects de la crise sanitaire : les habitants de l’Ile-de-France ont des envies d’ailleurs. Les confinements de 2020 ont mis en avant les vertus du télétravail et ont donné matière à réflexion : Si je n’ai plus besoin de me rendre tous les jours au bureau, ai-je encore besoin de vivre à côté ? 

Province et qualité de vie

Vivre hors de Paris et de sa région présente a priori quelques avantages : la qualité de vie y serait meilleure et les tarifs beaucoup moins élevés. Avant la pandémie, de nombreux franciliens se renseignaient sur la possibilité de vivre en Province. Aujourd’hui, ils sont quelques-uns à avoir franchi le pas. 


Le terme d’exode des Franciliens employé par les médias pour décrire le phénomène est quelque peu exagéré. Il n’en demeure pas moins que la région parisienne semble lasser certains de ses habitants. Une étude publiée par le site Se Loger en novembre 2021 indique que si, avant la pandémie (février 2020), 86% des Franciliens en quête de logement axaient leur recherches sur l’Ile-de-France, le pourcentage est tombé à 77% en mai 2021. 

De quelles régions rêve le Francilien ?

Un Francilien sur quatre souhaite changer de région. La donnée ne mesure certes que les intentions, toutes n'aboutissent pas à une action, mais le chiffre reste significatif. Il est intéressant ensuite de se pencher sur les 23% restants et les régions dans lesquelles ils axent leurs recherches : 11% souhaitent s’installer dans le Nord-Ouest de la France, 6% rêvent du Sud-Est, 3% penchent pour le Nord-Est et enfin 2% se verraient plutôt dans le Sud-Ouest. 


La Bretagne, et avec elle les Pays de la Loire et la Normandie, semblent se tailler la part du lion. Toutefois, une étude plus précise fait le détail des recherches régions par régions en mesurant le taux d’augmentation entre deux périodes, janvier-avril 2021 et mai-août 2021. Dans ce classement, c’est la Corse qui est plébiscitée avec une augmentation de 46%. La Bretagne (29%) se classe en deuxième position, devançant la Côte d’Azur (19%), les Pays de la Loire (18%), l’Occitanie (16%) et la Nouvelle Aquitaine (13%).

De la recherche à l’installation

On l’a dit, de l’intention à l’acte, il y a une marge. Il convient de mesurer désormais l’exode à proprement parler : combien de Franciliens se sont vraiment installés en province à la suite du confinement, et quelles régions ils ont privilégié ? 


Le cas le plus significatif est la Corse : l'Île de Beauté concentre une large part des recherches, mais celles-ci se transforment beaucoup moins souvent à une demande de mise en relation avec le vendeur (une augmentation entre les deux périodes de 4% seulement). Et encore moins en transaction. Peut-être le caractère insulaire de cet exode, et les contraintes pour se rendre sur le continent et revenir à Paris, freinent quelques intentions. 


Ainsi la Bretagne revient au premier plan. Les demandes de contact avec le vendeur ont augmenté de 51%. La Bretagne semble en effet une destination plus “réaliste” que la Corse. La région est plus proche de Paris, sans mer à traverser. Le climat y est beaucoup plus tempéré, une donnée qui rassure face à la généralisation des canicules en été.

Le boom des petites villes

Pour compléter le sujet, l’étude donne une tendance de fond très intéressante sur les nouvelles habitudes de vie des Français. Qu’ils soient franciliens ou provinciaux, la tendance est désormais de s’installer dans une ville moyenne, qui compte moins de 100.000 habitants. Les tarifs y sont plus abordables et ces “petites” villes n’ont plus l’image de villages isolés au milieu de la campagne. Les réseaux routiers et les transports en commun les rendent accessibles et l’animation locale s’est enrichie de nombreux services et commerces. Des villes comme Évreux, Bourges ou Angoulême suscitent un intérêt croissant.


Que la région parisienne se rassure toutefois : elle reste globalement la région la plus prisée de France en termes de recherche de logements. Malgré son niveau de vie très élevé et ses récurrentes difficultés à trouver un appartement, la capitale et ses alentours gardent leur indéniable attractivité.


Noter cette page

Publié le 29/03/2022

Besoin d'un contrat de location ? Démarrer la rédaction

LeBonBail met gratuitement à disposition un outil d’assistance à la rédaction de bail présentant et expliquant l’ensemble des options mises à sa disposition par la loi.

© 2022 LeBonBail
design by twinn